mardi 9 décembre 2008

CARNIVALE




Série américaine diffusée entre 2003 et 2005. 2 saisons. 24 épisodes.
Un véritable ovni télévisuel. Un croisement improbable entre le film Freaks, la série Twin Peaks, un documentaire sur la grande dépression, et l'univers des forains. Dès le générique, un vrai bijou (emmy du meilleur générique en 2004) qui mêle cartes de tarot en 3D et images d'archives, le tout teinté de sépia, nimbé d'une musique envoutante, on est en perte de repère.
Dans des décors immenses et vides, poussiéreux, une Caravane de l'étrange (titre français) se déplace de villes en villes afin de divertir les gens. Culturistes, femme à barbe, diseuse de bonne aventure, nain, géant, contorsioniste, borgne, boiteux ... ils sont tous là, soudés par un destin commun (leur bizarrerie) à essayer de divertir une population rurale qui manque d'argent et ne croit plus à rien. Mais Carnivale, c'est aussi la lutte entre le Bien (le péquenot Ben Hawkins) et le Mal (frère Justin), comme un passage égaré de la Bible, avec naissance d'une nouvelle église, et visions d'apocalyse, un tourbillon de sensations, qui nous laisse hagard, au final de l'épisode 24.
On en sort alors comme d'un rêve. Bravo Mr Knauf, et merci.

2 commentaires:

Tonia a dit…

bon, un mec qui aime Carnivale et Lost,ne peut pas être mauvais. Ou alors je ne comprends plus rien !
A bientôt, amigo.

will a dit…

salut Antoine
merci pour ce petit commentaire
A bientôt my friend